ALCOOLO-DÉPENDANTE PENDANT PLUS DE 20 ANS, J’AI RÉUSSI À M’EN SORTIR

ALCOOLO-DÉPENDANTE PENDANT PLUS DE 20 ANS, J’AI RÉUSSI À M’EN SORTIR

Déjà, à l’âge de 16 ans, l’alcool faisait partie de ma vie. Très rapidement, j’ai développé une dépendance en trinquant les fins de semaine. Je buvais de façon incontrôlable.

Une habitude qui n’était pas un problème

À cette époque, je demeurais dans une petite ville et notre façon de socialiser c’était avec une bière à la main. Pendant 10 ans, j’ai entretenu cette habitude tous les weekends et pour moi ce n’était pas un problème ! J’étais bien dans cet environnement. J’avais du plaisir et ça changeait mon état d’âme. Ça me rendait moins timide.

La solitude et l’ennui se sont vite emparés de moi

Vers l’âge de 30 ans, j’ai dû arrêter de travailler à cause d’une dépression. Je passais mes grandes journées à la maison. La solitude et l’ennui se sont vite emparés de moi. Ces émotions destructrices m’ont amenée à boire tous les jours. Ça affectait ma santé mentale et physique et j’étais incapable d’arrêter. Adolescente, j’ai été diagnostiquée épileptique. À partir du moment où l’alcool est entré dans mon quotidien, si j’en consommais beaucoup, le lendemain, j’étais assurée de faire une convulsion. Je peux vous affirmer pour l’avoir vécu, qu’alcool et épilepsie ne font pas bon ménage. Je n’écoutais pas ma petite voix qui me disait que c’était nocif pour moi !

J’ai demandé de l’aide

Après un certain temps, je suis retournée au travail. C’est là que ma santé a commencé à décliner. Les convulsions étaient de plus en plus grosses. J’ai vécu ainsi pendant 3 longues années. Un jour, j’ai décidé d’aller chercher de l’aide au centre de désintoxication. J’ai alors arrêté de boire, malgré quelques rechutes qui se sont succédées. À 35 ans, le diagnostic de bipolarité s’est ajouté à mon dossier médical. Après mon séjour au centre, j’ai choisi d’aller vivre dans un foyer pour personnes âgées. Je croyais sincèrement que ça allait me donner un coup de pouce dans mon processus de sobriété et dans mon adaptation à vivre avec la bipolarité. Ça a été ma demeure pendant 3 ans. Toutefois, c’est à cet endroit que ma vie à pris une tournure inattendue.

Passée près de la mort, la vie m’accordait une seconde chance

J’ai découvert la drogue chimique l’amphétamine et j’ai touché le fond. Les convulsions étaient de plus en plus présentes et intenses et j’étais souvent hospitalisée. Une bonne fois, j’ai été admise pour une sévère convulsion et j’ai passé tout près de la mort. Quand je me suis réveillée, un profond sentiment de gratitude m’a envahi. Je réalisais enfin que la vie me donnait une seconde chance de vivre. Ça été l’élément déclencheur qui m’a donné la force d’arrêter alcool et drogue. Parfois ça prend du temps, mais quand c’est le bon moment, le changement s’effectue.

Six ans que je suis sobre

Finalement, j’ai réussi ! Ça fait 6 ans que je suis sobre. Le message que je veux apporter c’est qu’après une longue bataille avec l’alcool et la drogue, tout est possible. Oui, l’alcool amène un certain plaisir, mais il s’ensuit ensuite un état dépressif. Je peux vous dire que je me sens tellement mieux depuis que j’ai arrêté tout ça ! Je ne mentirai pas en disant que la première année a été difficile, mais plus le temps passait, plus c’était confortable. Quelqu’un m’aurait dit un jour que j’arrêterais de boire et de prendre de la drogue que je ne l’aurais pas cru.

Quand je buvais, je ne faisais qu’engourdir mes émotions. Mon parcours de vie m’a amené à observer les blessures et souffrances que je portais, les accueillir et à m’en libérer petit à petit. Aujourd’hui je ne pense plus à l’alcool et la drogue. Si j’ose vous raconter ceci, c’est pour propager l’espoir de guérison face aux dépendances.

Ma vie prend un nouvel envol

En terminant, j’aimerais vous faire part du cheminement personnel que j’ai accompli cette année. J’ai grandement travaillé sur moi et c’est le programme Reset offert par François Lemay, mon coach de vie, qui m’a littéralement transformée. C’est en redéfinissant mes valeurs tout en apprenant à me connaitre davantage que je suis parvenue à sortir de la solitude et de ma zone de confort. Maintenant, j’ose être dans des endroits publics et prendre ma place. J’ai changé mes pensées et mon discours intérieur et je mets moins l’accent sur les peurs ! J’ai pu cibler les aversions et addictions nuisibles à mon évolution. J’ai réactivé des rêves et ma vie prend un nouvel envol.

Je suis fière de moi et du chemin parcouru

Je ne veux plus me laisser contrôler par la peur et je décide de faire davantage confiance en la vie. J’ai d’ailleurs pu éliminer 2 médicaments avec succès !
J’apprends à recevoir et je suis en gratitude encore plus face à la vie ! J’ai le goût d’aider les gens et j’ai plein d’étoiles dans les yeux ! Je suis vraiment fière de moi et du chemin parcouru ! Donc, tout part d’un travail sur soi et j’ai vraiment la ferme intention de poursuivre ma route en donnant la meilleure version de moi-même !

« Une VIE pleine de SENS ! » communique sur les thèmes de la dépendance et du développement personnel.
L’objectif de ce site est de proposer des ressources pour aider ceux qui le souhaitent à se défaire durablement d’une addiction, grâce entre autre, à une meilleure compréhension des mécanismes de la dépendance et l’utilisation d’outils de développement personnel, afin d’agir de manière concrète et tangible.
Ces informations ne remplacent pas l’avis d’un professionnel de la santé. Les auteurs des textes de ce site ne sont pas des professionnels de la santé, sauf ceux identifiés, présentés et reconnus comme tels. L’intérêt que vous leur accordez ne doit pas vous dispenser de faire bon usage de votre discernement, de vos expériences personnelles et de votre esprit critique.

Pin It on Pinterest

Share This