L’écriture, un « outil » puissant !

L’écriture, un « outil » puissant !

L’écriture est ma pire amie !
L’écriture est ma pire amie, parce qu’elle me met face à mes doutes, mes peurs, mes mensonges, mes colères, etc… et, en ça, elle me fait souffrir. Une amie, parce qu’elle me libère et me fait grandir.
Pendant la première partie de mon existence, je ne saurais l’expliquer mais les mots sont toujours venus à mon secours sans que je le conscientise vraiment. Que ce soit par le biais de l’écriture ou par celui de la lecture, Ils m’ont accompagné pendant mes années sombres de l’addiction, ils m’ont guidé et sauvé. Mais ils ont toujours été là aussi dans les moments joyeux et salvateurs.

Le stylo a parlé

J’ai commencé à écrire des journaux intimes avec une certaine régularité à l’âge de dix-sept ans, sans vraiment savoir pourquoi. Instinctivement, le stylo a parlé. S’en sont suivies d’autres écritures comme les poésies, les nouvelles, les réflexions, les correspondances, etc… Homme de scène, j’ai aussi écrit pour le spectacle vivant des «seuls-en-scène» et j’ai co-écrit des comédies. Mais la plupart de mes écrits n’ont jamais eu vocation à être partagés, ils sont plutôt sombres et cyniques et ceux qui ont été partagés, sont souvent drôles. Ceux-là, existent uniquement pour me sauver d’un cynisme consumant. Comme le disait Charlie Chaplin : «L’humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d’esprit.»

L’écriture comme auto-analyse

Ce n’est que bien plus tard que j’ai conscientisé l’intérêt et la fonction de l’écriture dans ma vie. Sans m’en rendre compte, durant toutes ces premières années, grâce aux mots que je déposais sur ces feuilles blanches, j’étais en auto-analyse. Peu m’importait de savoir si ces textes seraient lus, l’important et la nécessité étaient de déposer.
Déposer les mots comme ils viennent sans forcément réfléchir à une cohésion ou une cohérence, sans chercher à savoir s’ils peuvent heurter ou choquer, s’ils sont beaux ou laids, s’ils sont engagés ou légers, etc… Les mots sont le reflet de notre inconscient qui veut nous parler, nous dire quelque chose. Quelque chose à exprimer et à conscientiser, il faut vite les «dégueuler» tels quels et les savourer.

Pourquoi est-il important de déposer les mots ?

En écrivant, vous extériorisez vos ressentis, vos émotions et vos intuitions, tous ces mots que vous n’arrivez pas forcément à exprimer par le langage, vous pouvez les déposer par l’écrit.
Vous pouvez les lire et les relire à voix haute pour vous entendre les prononcer. Ainsi, vous extériorisez, vous exprimez, vous évacuez et vous vous libérez. Tentez l’expérience, expérimentez par vous-même et regardez ce qu’il se passe en vous.
Il ne faut pas négliger la puissance de l’écriture et des mots. Utilisés avec bienveillance, ils sont salvateurs pour vous révéler à vous-même. Ils vous permettent de conscientiser et de réaliser.
Par exemple, s’il vous arrive d’être en colère après une personne, écrivez-lui une lettre en vous exprimant sans vous censurez. Écrivez les plus belles horreurs si vous le voulez puis, dès que vous vous sentirez libéré, déchirez cette lettre. Vous allez obligatoirement observer en vous un soulagement et une libération. Vous serez dans de meilleures dispositions pour exprimer par la suite, sans colère, ce que vous ressentez à cette personne.
Vous pouvez faire aussi cet exercice pour vous-même. Écrivez-vous une lettre et dites-vous ce que vous pensez de vous. Cela peut être une certaine colère ou bien même des ressentiments mais vous pouvez aussi vous écrire une très belle lettre d’amour pour conscientiser toute la beauté que vous portez en vous.

Entre l’anxiolytique et l’écriture, choisissez le stylo !

Comme beaucoup d’autres moyens d’expression, l’écriture est un outil puissant pour vous faire avancer dans votre vie.
Écrivez, relisez, verbalisez et évacuez, ainsi vous déposerez vos «valises» et croyez-en mon expérience, c’est salvateur !
Peu importe de savoir écrire ou de faire des fautes, ce n’est pas un exercice de style ou de littérature dont je parle ici, c’est d’une écriture analytique et libératrice, une sorte d’écriture automatique qui n’est autre qu’un mode d’expression dans lequel n’interviennent ni la conscience ni la volonté pour ainsi laisser s’exprimer son Moi profond.

Prenez un stylo et une feuille de papier et laissez venir comme ça vient, noircissez la feuille en oubliant la rationalité, c’est le moment de rentrer en contact avec vos émotions et votre subconscient, toutes ces parties inconscientes ou semi-conscientes qui dirigent votre vie sans que vous vous en rendiez compte. C’est le moment d’écouter et vous serez surpris de ce qui en ressortira. Faites-vous confiance sans vous juger et laissez couler les mots.

« Une VIE pleine de SENS ! » communique sur les thèmes de la dépendance et du développement personnel.
L’objectif de ce site est de proposer des ressources pour aider ceux qui le souhaitent à se défaire durablement d’une addiction, grâce entre autre, à une meilleure compréhension des mécanismes de la dépendance et l’utilisation d’outils de développement personnel, afin d’agir de manière concrète et tangible.
Ces informations ne remplacent pas l’avis d’un professionnel de la santé. Les auteurs des textes de ce site ne sont pas des professionnels de la santé, sauf ceux identifiés, présentés et reconnus comme tels. L’intérêt que vous leur accordez ne doit pas vous dispenser de faire bon usage de votre discernement, de vos expériences personnelles et de votre esprit critique.

Pin It on Pinterest

Share This